Bref historique des Samouraïs

Les samouraïs désignent la classe guerrière qui dirigea le Japon durant près de 700 ans. Bien que leur caste ait disparu vers la fin du 19ème siècle, les samouraïs et leurs valeurs continuent d’imprégner le Japon moderne actuel, de sorte que l’on peut dire qu’ils continuent d’exister.

Etymologie

Le mot samouraï est d’origine japonaise et vient du verbe saburau qui signifie : servir ou celui qui sert. Pour désigner le samouraï, d’autres termes sont utilisés. Ceux-ci permettent de faire une distinction entre les différents types de guerriers : les buke (noblesse militaire attachée au gouvernement militaire) et les kuge (noblesse de cour attachée à l’empereur).

Description du samouraï

Les samouraïs constituaient les forces de l’ordre de l’époque car il s’agissait d’hommes, de guerriers de paix au service du gouvernement ou de l’empereur. Leur rôle était de gouverner le pays, de gérer les biens et les intérêts de leur maître. Leur caractéristique première était de servir avec une grande loyauté un seigneur. Après avoir délaissé les armures portées par leurs prédécesseurs, les Bushis, les Samouraïs adoptèrent comme tenue distinctive : les kimonos.

Cependant, comme tout fonctionnaire de l’ordre, ils avaient deux sabres qui n’étaient pas seulement utilisées comme armes mais représentaient aussi leur autorité et leur place dans la société. Les armes utilisées par les samouraïs étaient le sabre japonais ou Katana, un long sabre qui se manie à deux mains, le wakizashi, un sabre court, le tanto, un petit poignard, le yumi, un arc, le nodachi, sabre réservé aux hommes forts, le yari, une lance.

Les hommes choisis pour être des samouraïs faisaient partie de la noblesse et étaient récompensés progressivement non plus par des terres mais par des pensions. Bien que ne pratiquant pas de combats, les samouraïs développèrent le Bushidô et adoptèrent le Sakura (fleur de cerisier) comme symbole. Les valeurs du Bushidô étaient la fidélité, la ténacité et l’effort. Ce sont des valeurs qui se répandent dans le Japon moderne et permettent de garder intacte la mémoire des samouraïs.

Période de domination des samouraïs

C’est au début du 17ème siècle que les samouraïs firent leur première apparition, remplaçant alors les hommes guerriers nommés Bushis qui régnèrent du début du 12ème siècle au début du 17ème siècle. Les samouraïs apparurent durant une période de paix et n’eurent plus à combattre comme leurs prédécesseurs. L’histoire des samouraïs se décompose en deux périodes : l’ère Edo qui dura de 1615 à 1878 et l’ère moderne qui dure depuis 1878. La fin de l’ère des samouraïs (ère Edo) s’amorça avec l’arrivée des bateaux noirs du commodore Perry en 1853 et les affrontements sanglants entre d’un côté, les samouraïs soumis à l’empereur et de l’autre, les samouraïs soumis au Shogun.

Après la victoire des samouraïs soumis à l’empereur, les samouraïs perdirent leurs privilèges liés à leur statut social et n’eurent plus le droit de porter leurs sabres. Finalement en 1878, l’ère des samouraïs prend fin. Bien que les samouraïs n’existent plus de nos jours, ils continuent d’influencer la société moderne japonaise, c’est pourquoi on peut parler d’une ère moderne des samouraïs. De plus, il est important de souligner que ce sont les anciens samouraïs qui formèrent l’élite de la société japonaise et qui participèrent à la modernisation du Japon.

VN:F [1.9.11_1134]
Rating: 5.0/5 (3 votes cast)
Bref historique des Samouraïs, 5.0 out of 5 based on 3 ratings