L’authentique ancien sabre japonais

Les anciens sabres japonais sont classés en fonction de leurs lieux d’origine, ou de leur école de fabrication

L’identification d’un sabre en fonction de son marquage nécessite les connaissances d’un expert ou d’un historien. C’est une classification qui est extrêmement difficile à réaliser, car il y a plus de 200 écoles de forge au Japon. Cependant cinq régions se distinguent : Soshu, Yamato, Bizen, Yamashiro, et Mino.

 

La classification par périodes

Les anciens sabres de collection japonais peuvent également être classés en fonction de la période où ils ont été produits. Les Sabres les plus anciens, tels que ceux trouvés dans des sites funéraires préhistoriques, sont appelés JOKOTO. Ils ne sont toutefois pas inclus dans cette liste, car ils ne sont pas représentatifs du talent artistique japonais dans la fabrication de sabre.

Il est bien sûr extrêmement difficile de trouver des caractéristiques universellement communes aux sabres japonais à travers l’histoire. Nous considérerons donc dans cet article, ceux considérés comme fondamentaux.

 

Classification par la longueur

La classification des anciens sabres en fonction de leur longueur

• La grande épée japonaise ou Odachi faisait plus de trois pieds de longueur (1 mètre). Elles étaient trop longues pour les combats rapprochés de duel, mais étaient très efficaces pour les cavaliers. Leur longueur permettait aux cavaliers samouraïs de tailler de nombreux ennemis sur leur chemin. Certaines anciennes grandes épées (odachi) ont été utilisées comme offrandes aux temples et aux divinités; c’est pour cela que leurs soies portent parfois des inscriptions religieuses.

• Le sabre long japonais ou daito il mesure plus de deux pieds (60 cm) de longueur, mais ne fait jamais plus de trois pieds. Le Katana, la célèbre arme des samouraïs japonais, entre dans cette catégorie. Le Katana était idéal pour le fantassin et le cavalier, car il n’était ni trop long ni trop encombrant à transporter.

•Le sabre court japonais ou shoto faisait plus d’un pied (30 cm) de longueur, mais jamais plus de deux pieds. Le wakizashi, que les samouraïs utilisaient en tandem avec le Katana après le 16e siècle, est le plus connu des shotos.

• Le poignard japonais ou Tanto mesure de la moitié d’un pied à un pied de longueur. Le Tanto et le Tachi (sabre légèrement plus long que le Katana) étaient les armes utilisées par les samouraïs avant le wakizashi et le Katana.

 

L’époque des nouveaux sabres (Les Shintos) 1597-1780

L’art des écoles de fabrication de Koto a été perdu durant les désastreuses guerres civiles qui ont touché le pays au 15e siècle. On a préféré la production de masse, et la plupart des forgerons abandonnèrent les écoles traditionnelles pour rejoindre les « maisons » de production de masse. Les productions étaient destinées aux différents clans politiques et militaires. Ainsi prit fin de manière abrupte l’âge d’or des grandes écoles de fabrication de sabre.

La nouvelle épée japonaise ou shinto étaient en production en 1568, quand un clan plus puissant que les autres apparut et réussit à unifier toutes les familles aristocratiques sous un gouvernement central. La fin de la guerre civile introduisit la paix, cependant les assassinats de membres du clan au pouvoir restaient fréquents, et quelques batailles ou combats pouvaient se produire.

Avec le climat de paix prévalant sur le territoire, la production de masse des sabres fut interrompue. Les forgerons recommencèrent à forger des sabres de façon traditionnelle, tout en leur donnant une plus grande valeur esthétique. Les écoles de fabrications se retrouvèrent animées du désir de retrouver et recréer le talent artistique que l’on trouvait dans les écoles de Koto.

 

Caractéristiques des Sabres modernes (Gendaito)

La redécouverte des anciennes techniques, et les progrès de la métallurgie ont grandement facilité et allégé la charge de production de sabres. Toutefois certaines caractéristiques traditionnelles sont unanimement restées, y compris: le Mei ou la signature (gravée sur le tang), l’utilisation du procédé de feuilletage de l’acier, et l’utilisation du Tamahagane (un type d’acier avec une teneur spécifique en carbone). Ces forgerons ont réussi à créer des reproductions d’anciens sabres (koto) en utilisant la métallurgie traditionnelle.

VN:F [1.9.11_1134]
Rating: 5.0/5 (3 votes cast)
L’authentique ancien sabre japonais, 5.0 out of 5 based on 3 ratings

  • JallumeTout

    Bonjour, le numéro sur votre site ainsi que votre adresse email ne semble pas fonctionner… ? :-/

  • PERRET

    je voudrais vendre de veritables sabres japonais je ne connais pas les prix???