Voilà pourquoi tenir un magasin de sabres japonais n’est pas toujours aussi cool que vous pourriez le penser…

Quand je dis aux gens en quoi consiste mon travail, la plupart d’entre eux pensent que c’est génial… Et en particulier les fans de sabre :)

Mais comme pour toutes les choses dans la vie, rien ne se passe jamais vraiment comme vous l’aviez prévu.

Et puisque je ne pouvais trouver aucune satisfaction dans la simple revente de sabres de grandes marques, et que j’ai toujours aimé « faire les choses à ma façon », travailler directement avec les forges chinoises était la seule option qui me restait. Et même si cette option est la plus facile, elle peut de temps à autre devenir très pénible…

Aujourd’hui, je veux partager avec vous « l’histoire de Konron », pour vous montrer que ce travail n’est pas toujours aussi formidable que vous pourriez le penser.

J’ai commencé mon activité en 2002, et j’ai depuis vécu beaucoup d’histoires et même si celle-ci date de 2009, je m’en souviens encore très bien… Particulièrement parce que j’ai presque fait faillite à cause d’elle…

Voici l’histoire… [Read more...]

VN:F [1.9.11_1134]
Rating: 3.7/5 (7 votes cast)

L’authentique ancien sabre japonais

Les anciens sabres japonais sont classés en fonction de leurs lieux d’origine, ou de leur école de fabrication

L’identification d’un sabre en fonction de son marquage nécessite les connaissances d’un expert ou d’un historien. C’est une classification qui est extrêmement difficile à réaliser, car il y a plus de 200 écoles de forge au Japon. Cependant cinq régions se distinguent : Soshu, Yamato, Bizen, Yamashiro, et Mino.

 

La classification par périodes

Les anciens sabres de collection japonais peuvent également être classés en fonction de la période où ils ont été produits. Les Sabres les plus anciens, tels que ceux trouvés dans des sites funéraires préhistoriques, sont appelés JOKOTO. Ils ne sont toutefois pas inclus dans cette liste, car ils ne sont pas représentatifs du talent artistique japonais dans la fabrication de sabre.

Il est bien sûr extrêmement difficile de trouver des caractéristiques universellement communes aux sabres japonais à travers l’histoire. Nous considérerons donc dans cet [Read more...]

VN:F [1.9.11_1134]
Rating: 5.0/5 (3 votes cast)

Le sabre d’officier japonais de la Deuxième Guerre mondiale

Durant la Seconde Guerre mondiale, les officiers et sous-officiers japonais recevaient un sabre de fabrication industrielle en dotation, les armes étaient portées ou non au combat en fonction de l’affectation de ces cadres.

Shin-gunto : le style classique du sabre d’officier japonais durant la Seconde Guerre mondiale

Le shin-gunto était le style de sabre le plus commun dans l’armée japonaise durant la Deuxième Guerre mondiale. Pendant cette période il existait d’énormes différences de qualité que ce soit pour les lames ou pour leurs montures. La plupart de ces lames ont été forgées à partir de barres d’acier brut, et elles étaient rarement polies.

La majorité des sabres de la Deuxième Guerre mondiale ayant été produit de façon industrielle, leur valeur auprès des collectionneurs est quasiment nulle si ce n’est qu’en tant que relique de guerre.

Cependant, quelques lames produites durant cette période ont été forgées à la main, mais pas de façon traditionnelle, ces types de sabre sont classés dans les catégories suivantes : Showato, Muratato, Mantetsuto, Hantanzo ou Yotetsuto en fonction de la méthode de production. [Read more...]

VN:F [1.9.11_1134]
Rating: 3.8/5 (4 votes cast)